Boutique Bummis

L'art d'être parents…naturellement !

Promotion #macoquille – Semaine 2: le Simply Lite

La semaine 2 de notre promotion #macoquille touche bientôt à sa fin, mais vous avez toute la fin de semaine pour en profiter! Cette semaine on vous a présenté le couvre-couche Simply Lite… savez-vous que le couvre-couche Simply Lite de Bummis est svelte et moulant – même lorsqu’il est ajusté à sa plus petite taille? Malgré tout, cette coquille est suffisamment douce et extensible pour renfermer même les couches les plus épaisses.

macoquille-promo-simply-lite-2

Et on a une bonne nouvelle pour vous: le Simply Lite Éléphants savants fait dorénavant partie de la collection permanente de Bummis – au revoir édition limitée, les éléphants sont ici pour rester!

Poster un commentaire »

Promotion #macoquille – Semaine 1: le Duo Brite

#macoquille, c’est notre façon de célébrer 5 couvre-couches phares de la marque Bummis et ce pendant les 5 prochaines semaines. Ils sont tous fait avec amour au Québec, à St Jean-sur-Richelieu pour être plus précis!

Cette semaine nous vous faisons découvrir le Duo-Brite, le connaissez-vous? Voilà une petite vidéo explicative que nous avons réalisé spécialement pour vous

Savez-vous que le Couvre-couche Duo-Brite à un laminé imperméable de 2 mil?  Ça veut dire que c’est extra-résistant comparé aux normes de l’industrie.  C’est de si haute qualité que c’est certifié de qualité alimentaire.  Oui, le Couvre-couche Duo-Brite est non-toxique et si sain pour bébé que vous pourriez manger dessus, mais ne nous prenez pas au pied de la lettre! #macoquille

Venez à la boutique ou rendez-vous sur notre site internet pour profiter de notre promotion: 1 rouleau de feuillets Bio soft gratuit avec deux Duo-Brite achetés!

Duo Brite macoquille

Poster un commentaire »

Concours « un vélo pour deux »

bike and diaper

Chez Bummis, nous aimons beaucoup vous parler de notre magnifique communauté.  La plupart d’entre vous vivez à Montréal ou visitez régulièrement la ville et ses charmants cafés, avez humés les odeurs de pain chaud sortant de ses boulangeries et venez régulièrement nous rendre visite chez Boutique Bummis, notre mignonne boutique qui se situe au coeur du Plateau Mont-Royal.

Un aspect très charmant de Montréal est sa culture du vélo.  L’été, cyclistes chevronnés et amateurs se partagent les pistes cyclables de plus en plus nombreuses de la ville.  À toutes les heures du jour (et de la nuit!), on y rencontre aussi bien des parents avec leurs bambins que des gens revenant du boulot et des étudiants avec leur sac à dos. Vous n’avez pas de vélo? Vous êtes touristes et vous souhaitez découvrir Montréal en sillonnant ses rues, tout en vous dégourdissant les jambes à vélo?  Pas de problème! Trouvez l’une des nombreuses bornes transactionnelles Bixi, payez et partez!  Ce service de location, conçu à Montréal en 2008 est maintenant opérationnel dans plusieurs villes d’Amérique du Nord ainsi qu’en Europe et en Australie.

fabbibicover

Je profite de ce billet pour saluer la détermination des cyclistes d’hiver que je rencontre au quotidien.  Qu’il fasse -30ºC, qu’il y ait des montagnes de neige ou des patinoires au centre de la chaussée, ils sont toujours au rendez-vous.  Chapeau à vous!

L’omniprésence de la bicyclette à Montréal porte les gens à se mobiliser pour un avenir où la voiture ne serait pas le moyen de transport de prédilection pour les Montréalais (pensez à l’initiative En ville sans ma voiture).  Vous avez peut-être déjà eu la chance de profiter du service de jardinage éco responsable à vélo? Ou peut-être avez-vous visité une des nombreuses coops où des bénévoles partagent leur savoir avec vous afin que vous deveniez votre propre mécanicien de vélo?  Ce ne sont que quelques exemples de l’impact positif de la bicyclette sur notre belle ville.

Notre amour pour notre ville et sa culture du cyclisme a inspiré notre nouveau motif à édition limitée, P’tits Vélos.  Le Simply Lite, le Best-Ever Bib (avec manches) ainsi que le petit sac Fabulous n’auront jamais été aussi mignons!  Afin d’avoir la chance de gagner ce magnifique trio, racontez-nous une de vos péripéties ou un de vos souvenirs liés à la bicyclette.

Bonne chance!

Le concours se termine à minuit (HNE) le mercredi, 29 janvier 2014. Les noms des gagnant-e-s seront annoncés le jeudi, 30 janvier 2014.  Le concours est ouvert aux résidents du Canada.

8 commentaires »

Bummis a 25 ans, 2 ensembles « Au Soleil » à gagner!

A l’occasion des 25 ans de Bummis, nous vous offrons à deux d’entre vous la chance de gagner un ensemble « Au soleil » pour un style très en vue et une protection optimale! L’ensemble comprend:

  • un swimmi
  • un chandail UV Tee / Tankini
  • un chapeau anti-UV Suncap

Laurier pool

Le swimmi offre un design svelte et qui s’ajuste parfaitement à bébé grâce a des attaches autoagrippantes, il est confortable grâce à des bandes de lycra extensibles, il est facile à laver avec une maille de filet en polyester à l’intérieur et il possède une couverte de nylon épaisse pour retenir les accidents potentiels. Offerts dans différents imprimés unisexe, il y en a pour tous les goûts!

Le chapeau anti-UV Sun Cap est la solution idéale pour les parents voulant protéger au maximum leur bébé du soleil puisque la calotte et la visière du chapeau ont un FPRUV (facteur de protection contre les rayons UV) de 50 – le facteur le plus élevé. Les motifs de nos chapeaux sont les même que ceux de nos Swimmis: avec son ensemble assorti, votre bébé aura un super look tendance sur la plage ou à la piscine.

Comme le chapeau anti-UV Sun Cap, le chandail UV Tee et le Tankini sont fait à partir d’un tissu à FPRUV (facteur de protection contre les rayons UV) de 50 – le facteur le plus élevé! Il est fabriqué avec la même qualité de tissu que les maillots de bain : le matériau est doux, durable et ne se décolore pas dans les piscines chlorée. Chaque couleur s’accorde avec différents imprimés Swimmi, pour un maximum de combinaisons possibles.

FABRIQUÉ ICI

Tous les éléments de notre ligne Au Soleil sont fabriqués dans notre manufacture de la région montréalaise. Autant que possible, nous utilisons des tissus et composantes qui proviennent de l’Amérique du Nord: nous garantissons que les matériaux que nous utilisons sont exempts de plomb, de phtalates et de BPA. Nous nous engageons à fabriquer des produits de la meilleure qualité ainsi que de traiter nos employé-e-s de façon équitable.

COMMENT PARTICIPER?

Pour courir la chance de gagner un ensemble, répondez simplement à la question suivante:

Où se trouvent notre manufacture, nos bureaux et notre entrepôt?

Pour vous aider à répondre, visitez notre page « Découvrez-nous » http://www.boutiquebummis.com/fr/decouvrez-nous.php et répondez à cette question dans les commentaires plus bas (en laissant une adresse email valide dans le champs prévu a cet effet).

Ce concours est ouvert du 1er au 7 juillet à minuit à tous les résidents du Québec. Votre réponse doit être envoyée avant le 7 juillet à minuit et le gagnant sera tiré au sort et contacté directement  par email. Bonne chance à tous!

N’oubliez pas de nous suivre sur facebook et twitter!

anniversaire

 

57 commentaires »

Des conseils pour un apprentissage de la propreté tout en douceur

potty pant trio

L’apprentissage de la propreté est inévitable et inquiète beaucoup de parents… quand et comment faire? La méthode douce de l’apprentissage de la propreté consiste à répondre aux signes du bébé. Ces signes nous montrent qu’il est prêt à à abandonner les couches. Peut être que votre enfant reste sec pendant plus de deux heures par ci par là et vous dit quand sa couche doit être changée… c’est encourageant! Vous êtes vraiment prêts et il semble être prêt aussi, alors quelle est la suite des évènements?

Procurez vous un pot

Il existe pleins de pots qui sont tous aussi bien les uns que les autres – un siège à poser sur le toilette, un pot à mettre par terre, un pot transportable… Choisissez celui qui convient le mieux à votre style de vie et aux besoins de votre petit, et assurez-vous qu’il soit bien confortable… j’ai remarqué que l’un de mes enfant adorait s’assoir dessus pour lire!potty training

Procurez-vous une culotte de propreté…

…ou 3 ou 4, parceque les accidents arrivent et quand ça arrive on est content d’avoir une culotte de propreté pour éviter les dégats! Vous serez plus détendu, et une bonne culotte de propreté peut également booster la confiance en soi de votre enfant pendant le processus d’apprentissage. Les petits accidents n’auront pas de conséquences graves et le sens de sécurité qui en résultera encouragera votre enfant a sauter le pas qui le fera passer de bébé à enfant.

Qu’est ce que je dois rechercher dans une culotte de propreté?

  • une culotte qui permette à l’enfant de se sentir mouillé afin qu’il puisse être conscient de son élimination
  • une culotte qui ait une barrière imperméable qui l’empêchera de mouiller ses vêtements.
  • une culotte discrète sous les vêtements
  • une culotte qui ressemble à un sous-vêtement
  • une culotte facile à enlever et à remettre rapidement

Quelques points importants à propos de l’apprentissage de la propreté qui rendront l’expérience facile et agréable pour vous et votre enfant:

  • Apprenez à reconnaître les signes de votre enfant lorsqu’il élimine et encouragez le à vous signaler quand il a besoin d’aller aux toilettes. Il s’agit en fait d’une très bonne opportunité pour vous rapprocher de votre enfant puisque vous lui prêterez une attention toute particulière et l’aiderez à devenir plus conscient de son corps.
  • Pousser un enfant qui n’est pas encore prêt peut créer une résistance au pot. Quand cela arrive, l’apprentissage de la propreté deviens un moment chargé d’anxiété et de déception, ce qui ne crée pas seulement des souvenirs douloureux mais peut également ralentir l’apprentissage! Soyez doux et patient.
  • Certains enfants ont besoin d’encouragements plus insistants, tout le monde est différent. En fait j’ai remarqué qu’aucun de mes 3 enfants n’a appris de la propreté de la même façon. Je crois qu’il est important pour nous parents de reconnaître et de nous adapter durant tous le processus de parentage. C’est merveilleux quand on y pense: en tant que parents nous pouvons en apprendre beaucoup sur la façon de penser et de réagir de nos enfants durant le processus d’apprentissage de la propreté. Cette connaissance et la création de nouveaux liens affectifs qui en résultera  peut aider pour les années à venir.
Poster un commentaire »

Quel cadeau serez-vous ce Noël ?

Les années se suivent et de plus en plus de cadeaux sont sur le marché; pour savoir celui qui vous irait le mieux, la Boutique Bummis vous propose une petite sélection de cadeaux à découvrir selon vos besoins et votre personnalité (ou celle de la personne à qui offrir le cadeau) !

1. Le classique : Sophie la girafe

Si Sophie est indémodable, c’est parce qu’elle fait encore aujourd’hui fureur auprès des enfants. Tous les parents vous le diront, que ce soit son odeur de caoutchouc naturel ou le bruit qu’elle fait quand on l’attrape, elle fascine et calme les tout-petits !

2. Le familial : PlaySpot de Skip*hop

Une surface de jeu de 182cm x 137cm, sans BPA ni Phthalates qui se monte et se démonte joyeusement, pas mal !

3. Le cosy : les pantoufles Padraigs

Succès d’année en année, les pantoufles Padraigs nous plongent dans l’hiver avec délice. De la laine douce antibactérienne à l’extérieur, et une sensation d’incroyable douceur à l’intérieur grâce à la peau de mouton : on se sent chez soi partout. Super idée pour les parents comme pour les petits qui sont portés dans les porte-bébés l’hiver.

4. Le « design » : Jouets Manny & Simon

Coupe agréable, couleurs vives et tout écolos, les animaux Manny & Simon sont faits en résidus de bois industriel recyclés garantis non-toxiques. Un très beau compagnon pour s’inventer des histoires autour du sapin de Noël.

5. Le ludique : Empileur Dandelion

Du coton bio et des disques tout doux pour développer la motricité de bébé (et, parfois, la patience des parents !). L’empileur devient objet de dentition au besoin !

6. Le mignon : Chaussures en cuir Bobux

(disponibles à la boutique seulement)

Faites en Nouvelle Zélande, les chaussures Bobuxont un système d’attache à élastique qui évite à bébé de perdre ces peties merveilles de cuir pendant une de ses déambulations. Plus de 6 modèles disponibles à la Boutique : 514-289-9415

7. L’élégant : Couverture d’allaitement Bébé au lait

Pour allaiter en toute discrétion, la couverture d’allaitement Bébé au lait s’adapte autour du cou avec une sangle, tandis qu’une tige en métal permet de garder le contact visuel avec son bébé. Les nouveaux motifs du Bebe au lait vous séduiront sans aucune doute !

8. Le pratique : Lapin de dentition bio

Un petit accessoire très simple mais qui peut pourtant s’avérer très utile lorsque bébé fait ses dents : on trempe les oreilles du lapinou et on le place au congélateur. Lorsque bébé le suce, le froid soulage ses gencives. Rembourrage en laine et extérieur en coton bio !

9. L’exotique : Trio plage Swimmi

Vous partez au soleil cet hiver ? Parfait, c’est le temps de profiter de notre trio Swimmi maillot, tankini et chapeau ! Très joli ensemble cadeau assorti pour les premières vacances de bébé à la mer.

10. L’exceptionnel : Manteau Mama Parka

Unique manteau qui fait portage avant et arrière, grossesse ET silhouette régulière, la Mama Parka est un petit bijou de garde-robe. Un extérieur de lainage chaud et une doublure intérieure chatoyante, un large collet comme on les aime et une foule de petits détails (comme le col de portage extra) qui en font le manteau deluxe de toutes les mamans.

Et vous, quel cadeau êtes-vous ?

Poster un commentaire »

Dans les coulisses de Moa Pô

Cet automne, nous sommes très excités de recevoir un nouveau et merveilleux manteau pour grossesse, portage et style régulier : la Mama Parka Moa Pô ! Et devinez où il est fabriqué ? Sur la rue St-Dominique à Montréal, c’est à dire à exactement 1 minute à pied de notre Boutique. Mais Moa Pô et Bummis, c’est aussi l’histoire de notre amour pour les concepteurs locaux, éthiques, et avec lesquels on développe une vraie relation de confiance. Rencontre avec Myriam, la fondatrice et conceptrice de Moa Pô.

Bummis: Comment le projet Moa Pô a-t-il commencé ?

Myriam: Moa Pô n’a jamais été un projet. J’irai même jusqu’à utiliser l’expression « grossesse non-planifiée ». J’ai une grande fascination pour le portage traditionnel depuis la naissance de mon fils, il y a 14 ans, et j’ai profité de ma petite dernière pour créer les produits dont j’avais envie. Le porte-bébé et la housse on été conçus pour répondre à mes besoins, d’après mon expérience de maman et les recherches que j’avais faites à ce sujet. Ce n’est qu’après avoir reçu tellement de commentaires dans la rue que j’ai décidé de plonger dans l’aventure. J’avais une bonne job, moi !

 B: Qu’est-ce qui est particulier et unique à propos des manteaux Moa Pô ?

M: J’aurais pu commercialiser un manteau de portage il y longtemps, mais j’ai passé quatre ans à perfectionner le Mama Parka. Chaque détail à son utilité et son histoire, mais il y a principalement trois aspects qui le distinguent : son look, sa durée d’utilisation et le rapport qualité-prix.

Je voulais créer un manteau assez beau pour que les gens aient envie de le porter, même sans bébé ou bédaine. Je suis designer de mode de formation et plutôt fashion dans la vie. Après mes grossesses, j’ai ressenti ce désir de redevenir coquette. Pourquoi devrait-on se priver d’être élégante, mignonne et même sexy quand on devient maman ?!

J’ai été élevée avec la philosophie « acheter moins mais pour longtemps». C’est ce que je fais dans ma vie personnelle et mes créations vont dans le même sens. Le manteau peut donc être utile de nombreuses années. Grossesse, portage à l’avant, portage au dos jusqu’à 3-4 ans (unique sur le marché) et manteau régulier par la suite… et on recommence avec le bébé suivant !

Parralèlement à ça, je ne veux pas que les produits Moa Pô se retrouvent dans la catégorie « produits de luxe ». Le défi était donc de trouver l’équilibre pour offrir un produit au prix raisonnable sans couper dans la qualité. Le produit devait être simple à confectionner, sans superflu, les matériaux bien choisis. Le Mama Parka est un VRAI manteau d’hiver.

Je connais très bien les points forts de ma création, mais également ces points faibles. Comme je dis souvent : « Ça pourrais être mieux, mais ça coûterai plus cher . »

B: Quel est votre type de porte-bébé préféré pour aller avec le manteau ?

M: Tous les porte-bébés offrant une position assis-accroupi, donc les porte-bébés traditionnels. Le manteau à été créé pour ça. Si les jambes du bébés sont droites , le manteau ne fera pas longtemps à l’avant.

 B: On pense souvent que s’habiller avec style en hiver, et aussi quand on est enceinte, aide à garder le moral. Vous, êtes-vous une amoureuse de l’hiver, ou quelqu’un qui a besoin d’être bien dans un beau manteau pour réussir à « passer au travers » ?

M: Question amusante ! Un mélange des deux je crois. Je suis fondamentalement une amoureuse de l’hiver mais j’entretiens une relation amour-haine avec cette dernière depuis que j’ai des enfants. Il n’y a rien de plus désagréable que d’habiller un bébé hurlant comme si on le torturait, de chercher la deuxième mitaine qui de toute façon ne tiendra pas deux minutes dans sa main ou de se rendre compte que la doublure des bottes est encore humide. Mais on a pas le choix ! Nous vivons dans un pays nordique et tant qu’à avoir à y faire face, autant être équipé comme il le faut.

Je me souviens avoir affronté le froid pour aller à l’épicerie avec ma petite dans mon dos qui rigolait de me voir faire la grimace à cause du vent, ou encore d’avoir marché dans 2 pieds de neige un lendemain de tempête alors que la ville était paralysée. Je pense que je suis une amoureuse de la liberté avant tout.

B: Comment bien concilier travail et famille quand on est entrepreneure ?

Sincèrement, je ne sais pas encore. Je pourrais vous donner plein de trucs, mais ce qui s’applique à moi ne s’applique pas nécessairement aux autres. Dans tous les cas, il faut être à l’écoute de soi et des autres, être souple, être patient et accorder nos gestes à nos convictions.

C’est tout à fait normal de se sentir coupable à certain moment. Devrais-je être au boulot ou avec ma famille ? Devrais-je m’occuper de mon couple, voir mes amis ou m’occuper de moi ? Le sentiments de culpabilité nous donne le signal qu’il est temps de  revoir nos priorités.

Une chose est certaine, j’ai des enfants extraordinaires, autonomes et patients. Ils admirent mon travail et maintenant, grâce à Internet, ils se rendent compte que beaucoup de gens aussi aiment ce que je fais. Mon plus grand souhait est de leur transmettre … non… de leur démontrer que rien n’est impossible si on y met l’effort et la persévérance.

Poster un commentaire »

Bientôt 25 ans : du nouveau, et du changement !

La vie est pleine de changements. Avoir des enfants en est un assez grand. Avoir une entreprise aussi ! En fait, les deux peuvent se ressembler : qu’on donne naissance à un bébé ou à un projet (qu’on appelle souvent « son bébé », d’ailleurs), les années qui suivent sont pleines de joies ou de difficultés, d’inattendus, d’adaptations ou de réajustements. Sacré défi personnel. Mais l’essentiel reste le même : faire son mieux, et apprendre.

Bummis va bientôt fêter ses 25 ans d’existence : un quart de siècle ! Et des changements, il y en a eu. Récemment aussi : déménagement du bureau de Bummis au dessus de la boutique, départ d’employées de longue date, arrivée de nouvelles recrues. Et puis ce défi constant que représente produire localement, réagir à la concurrence des produits venus de Chine ou d’ailleurs, survivre comme entreprise éthique dans une jungle mondialisée, continuer de véhiculer nos valeur dans la communauté de parents… pas facile tous les jours !

L’Original Wrap

Mais nous sommes là, fiers de nos employées, de nos couches, de notre boutique, et fière du retour si positif que les parents nous renvoient. Alors pour célébrer tout ça, deux nouveaux produits sont arrivés sur nos étagères : l’Original Wrap et le Pull-On. Ils vous disent quelque chose ? Oui, ce sont les deux modèles qui ont commencé l’aventure Bummis en 1988…  actualisés, avec une coupe, des matériaux et des couleurs qui répondent à ce que les parents recherchent aujourd’hui. Le design de base, lui, reste le même. Parce que, souvent, les choses les plus simples sont les meilleures.

Sur notre concours Facebook, nous vous avons demandé : Et vous, quels changements avez-vous ressentis en devenant parents ? Les gagnantes ont reçu des modèles de l’Original Wrap et du Pull-On. Et voici une petite sélection de vos réponses !

Jeanne
Au premier bébé, TOUT change ! Les définitions de toutes les activités sont changées : un souper en amoureux c’est quand bébé dort 20 min sur l’heure du repas, la douche-duo devient douche-solo, une belle nuit signifie un seul réveil entre minuit et 6h, une sortie à l’épicerie devient une expédition et on ne sait jamais combien de temps ça va prendre car même en prévoyant, bébé peut toujours vouloir boire à un moment inattendu. Mais après quelques semaines, on se refait des routines, on prévoit plus de temps pour tout, on trouve d’autres moments en amoureux. Et on découvre toutes les merveilles de la vie de famille !

Au deuxième bébé, on se rend compte à quel point on peut l’aimer aussi fort que le premier, que dis-je, combien on peut les aimer encore plus fort tous les deux. Et on découvre qu’on est rendus des parents d’expérience, qui prévoient tout et que rien ne surprend !

Lindsay
Je suis enceinte de mon premier enfant. Le plus gros changement, je dirais, c’est que je ne pense presque plus à MOI… je pense à NOUS et à LUI. Je pense toujours en fonction de mon bébé à venir…

Marcellina
Le plus grand changement et celui que j’ai trouvé le plus dur c’est le manque de sommeil et d’intimité. L’expérience d’être parents est tellement aigre-douce. J’espère que je pourrai chérir les moments que j’ai avec mes enfants et apprendre à être présente au lieu de m’inquiéter pour le futur.

Marie-Aude
J’ai découvert que le meilleur repas de la journée est simplement celui qui n’est pas avalé en 3 bouchées debout au coin du comptoir.

Chloé
Ma sœur et moi avons accouché à 2 mois d’intervalle. Ce qui a changé ?  Nous sommes définitivement plus proches, et toute la famille (mes parents et mon autre sœur) ont été attirés comme des aimants. Nous sommes donc beaucoup plus unis, et les nouveaux bébés le ressentent, 7 et 5 mois et déjà ils s’aiment et se chicanent ! 🙂

Annie A.
Je viens d’accoucher alors que ma fille est rendue à 11 ans… Le changement que j’ai vu : une dose de maturité pour mes 2 grands enfants et plein d’amour à la nouvelle petite sœur.

Audray
Je suis au tout début de ma grossesse. Après avoir attendu le fameux + sur mon test de grossesse durant plus de 1 an, je dois dire que le plus gros changement pour mon conjoint et moi a été d’arrêter de vivre dans l’attente et la tristesse. Nous sommes tellement heureux qu’enfin notre tour soit arrivé de devenir parents que nous voulons ce qui est de mieux pour notre bébé ! C’est un moment tellement magique, je souhaite à toute femme désirant un bébé que son rêve se réalise !

Caroline
En fait, après 3 enfants, tout change, mais pour le mieux ! C’est la multiplication des petits plaisirs, sourires et bisous ! 🙂

Magli
Un an déjà que je suis maman, je dirais que ce qui a le plus changé dans notre vie, en plus de la routine qui change, c’est ma sérénité dans la vie que m’a apporté ma cocotte, sans parler de mon engouement de tout ce qui entoure la périnatalité.

Crystal
Pendant ma grossesse, nous avons beaucoup changé nos priorités. Avant, j’étais une étudiante de maîtrise stressée qui travaillait sur peu de sommeil et beaucoup de caféine. Ma recherche et ma carrière académique étaient les choses les plus importantes. Quand je suis tombée enceinte, mon corps m’a forcée à me détendre, me reposer et repartir du bon pied. Un bébé apporte son propre lot de stress et de défis, mais ils en valent totalement la peine !

La Pull-On

Poster un commentaire »

Menstruations : choisir ce qu’on met dans son vagin !

Cette semaine, les serviettes hygiéniques Öko se sont ajoutées aux autres solutions alternatives pour les menstruations sur le site le Boutique. Une bonne occasion de faire le point sur les règles et l’industrie qui les entourent !

Jadis…

Les méthodes pour recueillir le flux menstruel ont varié au cours de l’histoire : en 1550 avant Jésus-Christ, ce sont des bandes ouatées que les Égyptiennes introduisaient dans leur vagin tandis que dans la Grèce antique, les femmes utilisaient des compresses enroulées autour d’un morceau de bois. À Rome, il s’agissait de laine, au Japon de papier et en Afrique de rouleaux d’herbe.

La morale chrétienne ayant ensuite considéré qu’introduire un corps étranger dans le vagin relevait du péché, les serviettes hygiéniques prirent vers 1800 l’aspect de « sac à chiffon » dans lequel les femmes américaines glissaient des morceaux de coton et de tissu.

Au XIXe siècle, des textes allemands portant sur les mœurs relatent que les femmes ne portaient alors ni sous-vêtements ni tissu pendant leurs règles ; elles laissent sur leur passage des tâches de sang, ce qui était vu comme tout naturel par la société !

Les années 50 lancent les premières serviettes hygiéniques lavables à fixer sur les sous-vêtements, inspirés des serviettes en gaze de coton que les infirmières avaient créées pendant la Seconde Guerre mondiale.

C’est seulement dans les années 70 et 80 que les serviettes auto-adhésives et les tampons, dont la publicité est autorisée à la TV, font leur vraie apparition sur le marché.

Ce petit tour d’histoire rappelle assez celle des couches pour bébés ! Et comme pour les couches jetables, il est important de mettre les produits de menstruation en contexte pour être des consommatrices averties.

Cindy à la boutique avec les serviettes Öko

Comme les couches jetables, les serviettes et tampons sont fabriqués à partir d’un processus de blanchiment des fibres, avec des produits que l’on appelle organochlorés. Et, ça ne vous surprendra pas, ils regorgent de produits chimiques : produits désinfectants, gels absorbants, fongicides, bactéricides et dioxine.

Oui à d’autres solutions menstruelles ! Pourquoi ?

Pour notre corps

  • la paroi du vagin est une muqueuse sensible qui absorbe tous les produits chimiques contenus dans les serviettes et tampons jetables, dont la dioxine, considéré comme hautement nocive. Le corps ne sait pas de débarrasser de ces toxines qui s’accumulent et augmentant les risques de cancer du col de l’utérus, d’endométriose, d’un affaiblissement du système immunitaire, d’infections vaginales, de maux de têtes et de malformations congénitales.
  • les tampons absorbent tout, même les sécrétions naturels du vagin. Résultat : la sécheresse vaginale peut déranger l’équilibre microbien du vagin et le rendre plus susceptible aux démangeaisons et risquer de développer des infections bactériennes
  • les ingrédients ne sont jamais indiqués sur les emballages de ces produits (que met-on dans notre vagin ?!) et les Syndromes de Choc Toxique ont déjà causé la mort de 38 femmes aux Etats-Unis entre 1979 et 1980.

Pour notre planète

Une femme utilise en moyenne entre 10 000 et 15 000 tampons ou serviettes jetables au cours de sa vie. Ces déchets, en plus des boîtes en carton, applicateurs en plastique et autres emballages individuels, se retrouvent dans les décharges publiques, les sites d’enfouissement ou même les océans via les canalisations des toilettes. Sans parler de la pollution engendrée par leur fabrication…

Les alternatives

Donc, si tout cela vous donne envie d’essayer autre chose, bonne nouvelle, il y a plusieurs solutions qui s’offrent à vous.

Plus naturelle que naturelle : l’éponge de mer !

On n’entend pas souvent parler de cette solution mais elle est assez intéressante. C’est une ressource renouvelable récoltée en mer (rien à voir avec les éponges synthétiques) qu’on peut découper sur mesure et qu’on insère dans son vagin. Lorsqu’elle est pleine, on la rince (environ au bout de 2-3 heures), et on peut la réutiliser immédiatement. Elle dure environ 6 à 8 cycles.

Les serviettes réutilisables

Les chouchous de Cynthia de Bummis ! On en trouve plusieurs sortes : elles sont faites en coton, en chanvre ou en bambou, c’est-à-dire en matières très absorbantes, et se remplacent lorsqu’elles sont pleines. Il suffit ensuite de les faire tremper et de les laver à la main ou à la machine. Certaines ont plusieurs épaisseurs de tissus, d’autres sont minces mais avec des doublures imperméables (comme le PUL ou polyurethane laminé), ce qui évite tout problème de fuite. Du coup, tous les flux y trouvent leur compte.
Voir serviettes Moontime et Öko.

La solution la plus récente : le coupe menstruelle

C’est une petite coupe en forme de cloche qui récupère les flux. Il y en a en caoutchouc naturel ou en silicone, comme c’est le cas la Diva Cup, ce qui élimine les risques d’allergie au latex. Le silicone est de grade médical sans BPA. On trouve plusieurs tailles de coupe pour aller aux femmes qui ont déjà accouché ou pas.

Petit mode d’emploi de la coupe menstruelle

On l’insère dans le vagin en la pliant, puis elle se met en place en adhérant aux parois. Pas besoin de l’enfoncer trop profondément. Elle se retire à l’aide d’un petit embout : on la vide, on la rince à l’eau chaude savonneuse et on la réutilise immédiatement. Entre chaque cycle, on peut la faire bouillir dans de l’eau pendant 2-3 minutes pour la stériliser.

Toutes les employées de la Boutique vous diront que cette coupe est un petit bijou. D’abord, elle est extrêmement confortable : quand on la porte, on ne la sent pas et on en oublie presque qu’on a nos règles ! Elle récolte plus de flux que les tampons et permet même d’avoir un meilleur suivi de notre flux. Et, parce que le budget, ça compte, sa durée de vie est de plusieurs années, ce qui en fait la solution la plus économique de toutes !

Ces solutions ne sont pas encore très connues, probablement du fait qu’elles sont peu rentables commercialement. Mais d’une femme à l’autre, le bouche à oreille peut aider à faire découvrir ces solutions écologiques et économiques et plus respectueuses de notre corps. Après tout avoir ses règles et saigner n’est ni sale ni honteux, mais tout naturel, alors pourquoi ne pas se donner des solution qui vont dans ce sens ?

Qu’en pensez-vous ?

Poster un commentaire »

Critique de la Nouvelle Easy Fit (avec minky !)

Pour commencer, je vous dirais que lorsque j’ai entendu que des changements s’en venaient avec la couche Easy Fit de Tots Bots, j’étais un peu nerveuse. Depuis que j’ai gagné une Easy Fit dans un concours cadeau du blog de Bummis, je suis complètement tombée en amour avec cette couche et elle est devenue l’une de mes préférées. Ma première réaction a alors été : « Pourquoi changer un produit aussi proche de la perfection ? » Pourtant, j’ai été agréablement surprise par les changements qui ont été apportés. Il faut croire qu’on rendre la quasi-perfection aussi quasi-parfaite, d’une manière nouvelle.

Quelques caractéristiques ont changé :

L’intérieur de la couche.
L’ancienne Easy Fit était doublée avec deux épaisseurs de tissu : une en rayon de bambou, et l’autre en microfibre. Sur la nouvelle version, l’intérieur est fait de minky (sorte de polaire). Le minky étant plus durable, il élimine le besoin de l’épaisseur en microfibre (qui a d’ailleurs tendance à créer plus de problèmes d’odeurs) et, selon Tots Bots, il absorbe jusqu’à 20% plus que l’ancien intérieur et sèche BEAUCOUP plus vite.

L’élastique autour de la taille.
Il est maintenant plus large et est fait pour un plus petit gabarit au niveau du dos, ce qui fait en sorte que les premiers cacas sont encore mieux gardés à l’intérieur qu’avant. Quand on m’a envoyé ces couches pour que j’en fasse une critique, mon premier fils était à la fin de l’échelle de tailles (à 34lbs) et j’étais sur le point de donner naissance à ma fille, donc prête à essayer la couche sur un bébé au tout début de l’échelle de taille. C’était bien pratique. Très franchement, j’étais un peu sceptique sur le fait que cette couche pourrait aller à ma toute petite fille, puisque la nouvelle taille élastique donnait plus de jeu sur mon fils. Pourtant, j’ai été agréablement surprise de voir que la couche allait à merveille à mes deux enfants. Un vrai choc pour moi, qui ai toujours préféré les couches à différentes tailles aux tailles uniques.

Ce que j’aime à propos de la Nouvelle Easy Fit :

La taille plus large et l’élasticité améliorée va beaucoup mieux à un bébé plus grand. Même si nos autres Easy Fits (ancienne version) vont toujours à mon fils de 34lbs, elles ont plus tendance à glisser de ses fesses et à lui donner un « derrière de plombier ». Ce problème a complètement disparu avec la nouvelle version.

L’intérieur en minky est doux et reste doux même quand on le fait sécher à l’air libre. Un reproche général que l’on fait aux couches faites en fibres naturelles est qu’elles ont tendances à devenir plus rigides et rêches lorsqu’on les fait sécher sur les cordes à linge. C’était vrai pour mes anciennes Easy Fits. Le minky est aussi doux que lorsqu’il est neuf, même avec deux mois de séchage uniquement à l’air libre.

Le temps de séchage de ces nouvelles couches est incroyable ! J’habite au Canada et on m’a donné ces couches mi-février, en plein milieu de l’hiver. Mais comme elles sèchent extrêmement vite, j’ai été capable de les faire sécher à l’air libre chaque fois. Le temps de séchage exact va évidemment dépendre de la température et de l’humidité de votre maison, mais chez moi, lorsque je les étends côte à côte, les anciennes Easy Fit mettent 12 heures à sécher complètement, alors que les nouvelles en mettent 6. Non seulement le séchage à l’air libre est meilleur pour les couches, mais ça économise l’argent et l’énergie que le séchage aurait pris dans le sèche-linge !

J’aime la version boutons à pression pour ma fille (gabarit nouveau-né), ce qui est une vraie surprise pour moi. Je ne suis pas fan des boutons à pression en général. Mais ma fille a tendance à avoir le ventre ballonné et les boutons à pression lui font une ligne moins rigide que les crochets et velours autour du ventre ; ça lui permet de pouvoir mieux bouger et de faire sortir les gaz. Elle pleure toujours moins quand elle porte une couche avec boutons à pression.

Leur look. Les crochets et velours assortis au tissu extérieur sont vraiment, vraiment jolis ! Ça donne un rendu plus « polis » qu’avec les crochets et velours blancs de l’ancienne version.

Inconvénients mineurs pour nous :

Les boutons à pressions sont un peu plus difficiles à faire et à défaire que les autres boutons à pression que j’ai essayés. Ça veut dire un peu plus de temps à mettre et à enlever la couche, et il faut aussi faire attention de tenir le tissu proche des boutons à pression quand on les défait.

Le design de la Nouvelle Easy Fit avec boutons à pression est légèrement différent de celui de là Nouvelle Easy Fit avec crochet et velours. Pour éviter de superposer les boutons à pression pour le réglage de la plus petite taille, Tots Bots a rendu le devant de la couche un peu plus long et les rabats un peu plus courts sur la version boutons à pression. Ça veut dire qu’elles vont parfaitement à ma fille qui fait un peu moins de 8lbs, mais qu’elles sont sur le dernier réglage pour mon fils de 34lbs. Les couches lui vont, mais pour être honnête, c’est quand même un peu dur de lui mettre. Cela étant dit, l’échelle des tailles de ces couches va de 8 à 35lbs, alors elles couvrent ce qu’elles sont supposées couvrir.

En conclusion

En tout et pour tout, j’adore la Nouvelle Easy Fit. Quand j’ai demandé à mon fils (qui a presque 3 ans) ce qu’il en pense, sa réponse a été que les couches sont comme des toutous en peluche sur ses fesses. Il aime câliner le minky. Il se sent très à l’aise dans ses Nouvelles Easy Fits, elles absorbent plus que les anciennes, elles sèchent plus vite et elles sont vraiment belles. Que demander de plus ?

Cette critique a été faite par Malina qui est coordinatrice des médias sociaux pour bummis.com. Vous pouvez la retrouver sur Facebook ici.

Le blog a été traduit de l’anglais par Léa de Bummis.

2 commentaires »