Boutique Bummis

L'art d'être parents…naturellement !

Ô joies d’être une doula enceinte ! Par Natasha

le juillet 9, 2012

Natasha travaille à la Boutique Bummis. Son premier bébé est prévu pour fin août.

La première pensée que j’ai eue quand on m’a demandé d’écrire un billet sur le fait que je suis une doula et que je suis enceinte, a été que je ne suis pas différente des autres futures mamans qui attendent leur premier bébé. Je ne suis en fait pas une accompagnante qui a beaucoup d’expérience, j’ai seulement suivi quelques femmes, donc j’ai fait la formation mais pas non plus des années d’accompagnement derrière moi. Oui, j’ai beaucoup d’information sur ce qui est normal ou pas, mais en même temps, tout est nouveau. Et, comme beaucoup d’entre vous j’imagine, je passe des heures et des heures à googler toutes les questions qui me passaient par la tête.

Il y a deux ou trois choses qui m’ont relativement surprise et je vais partager celles-là en particulier. Je vous préviens, je suis très directe quand je parle des fonctions du corps, donc si l’une d’entre vous ne veut pas les entendre ou les connaître, elle peut décider d’arrêter de lire. Mais nos corps sont de vraies merveilles et tout ce processus n’a rien de honteux ; je crois que c’est important de parler des vraies choses entre nous pour voir que ce qui nous arrive est normal.

La première chose qui m’a surprise sur l’image que j’ai de moi, enceinte, est que j’ai toujours pensé que les femmes enceintes avaient l’air glorieuses et voluptueuses (ce que nous sommes !). Mais il y a aussi tellement de changements qui surviennent que c’est difficile de se faire à l’idée que notre corps qui se transforme. Je suis faite petite ; je savais que je prendrais du poids et que mon corps serait différent, mais je n’étais pas prête à magasiner des nouveaux sous-vêtements parce que mes cuisses sont énormes comparé à ce qu’elles étaient, et la pensée que je ne me sentirai jamais plus normale traîne quand même dans ma tête. Des fois, je dois me rappeler qu’être enceinte n’est pas permanent et que tout ça ne dure qu’une petite période de temps.

Dans le même ordre d’idées, je n’avais jamais autant pensé à ma ligne de bikini que depuis que je suis enceinte. De manière générale, ce qui se passe dans cette zone ne me préoccupe pas tant que ça, mais j’ai toujours essayé que les choses restent en ordre. Mais quand tu ne vois rien, l’idée d’amener des ciseaux dans l’histoire n’est pas forcément la plus attrayante. J’ai essayé une fois de me raser à l’aveuglette. Après la douche, je me suis regardée dans le miroir et ce que j’ai vu m’a bien faite rire : on aurait dit qu’un enfant ou même un singe avait fait la job. C’était tellement dégarni et inégal que je me suis dit “plus jamais”. Depuis, une petite forêt a poussé (très chaotiquement) et, bon, tant pis. J’ai pensé aller me faire épiler à la cire mais je ne sais si je prendrai le temps de le faire. Qui sait.

Les fluides vaginaux. C’est dit. Beaucoup, beaucoup de fluides, tout le temps.

Les petites choses qui ne me dérangent d’habitude pas chez les autres me rendent folle. Un exemple : je voyageais avec le papa de bébé et il avait une manie de renifler constamment que je n’avais jamais remarquée. Je lui ai demandé (de manière assez passive/agressive) s’il avait besoin d’un mouchoir. Il a répondu que non et a continué à renifler. J’étais tellement énervée que j’aurais voulu qu’il s’arrête de respirer pendant un moment pour que j’aie le silence. Je suis d’habitude quelqu’un de doux et de patient. Mais maintenant, chaque sentiment est tellement décuplé que ça me prend par surprise chaque fois.

Le plancher n’a jamais semblé aussi inaccessible qu’aujourd’hui. Il faut que je planifie toute manœuvre vers le bas, et mon corps me dit assez vite ce que je peux et ce que je ne peux pas faire. Mais je suis devenue une excellente flotteuse dans la piscine, ce que je n’ai jamais été avant, et ça c’est pas mal.

Je pense que chaque femme appréhende un peu le travail pendant l’accouchement, mais j’ai un peu peur d’être très cérébrale et d’analyser tout ce qui se passe étant donné que j’en sais tellement sur le sujet. Comme tout le monde, je dois apprendre à lâcher prise et surfer sur la vague des contractions. J’ai prévu une naissance à la maison avec une sage-femme, et j’ai déjà commencé à me préparer mentalement à ne pas avoir trop d’idées arrêtées sur comment ça va se passer, vu que personne ne le sait ni ne peut le prédire.

Un de mes souvenirs d’enfance les plus vibrants est lorsque ma mère me demandait si je pouvais épiler les poils de son menton. Je m’étais promise de ne jamais, jamais en avoir. Eh bien, mon corps en a décidé autrement et, enceinte, je suis sûre que je pourrais finir avec une petite barbe si je laissais les choses pousser… ce que je ne fais pas.

Il n’y a pas de mots pour décrire un bébé qui bouge dans son ventre. C’est chouette, inconfortable, amusant et bizarre. Je savoure chaque mouvement parce que ça me rappelle qu’un petit être qui a déjà une personnalité est en train de se former alors même que j’écris ces lignes.

Et, last but not least, je n’aurais jamais pensé que j’aimerais autant ce petit bébé que je n’ai pas encore rencontré. C’est un peu effrayant de penser que je vais l’aimer plus que ce que je l’aime déjà, mais je sais que quand je vais le voir et apprendre à le connaître, mon amour va être exponentiel. Jusqu’ici, ça a été vraiment bien et j’ai hâte de découvrir ma vie de maman.


Écrit par Natasha, traduit par Léa de Bummis.

Publicités

2 responses to “Ô joies d’être une doula enceinte ! Par Natasha

  1. Magali dit :

    J’aime beaucoup et tellement vrai, quel bel article! et ça décrit tellement bien une grossesse, je m’y projete très bien!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :