Boutique Bummis

L'art d'être parents…naturellement !

deux petits vampires de lait : allaiter des jumeaux – par Jenna R., blogueuse invitée

le novembre 18, 2011

Jenna R. fait des études pour devenir sage-femme. Elle est aussi une ancienne employée de la Boutique Bummis et est maintenant maman de jumeaux de 7 mois. Elle partage avec nous son expérience en tant que parent de jumeaux dans une série de billets sur notre blogue (lire le premier ici). Dans ce deuxième billet, elle nous raconte comment elle a exclusivement allaité au sein ses deux bébés !

 


Mes bébés sont nés (à terme) en remuant leur langue et en se léchant les babines. Ma petite B. s’est empressée de se mettre à mon sein quelques minutes après s’être faite poser sur ma poitrine et, une fois que nous avons tous été lavés et installés, mes deux bébés se sont tout de suite attelés à prendre des calories. À mon grand plaisir, j’ai trouvé qu’ils étaient impatients de manger et qu’ils se mettaient plus ou moins seuls aux seins dans la mesure où ils pouvaient les atteindre ; ce qui a marché cette nuit-là a été ce qu’on a fait ensemble pendant les quatre mois qui ont suivi. À la maison, j’ai créé une sorte de trône d’oreillers : deux derrière moi et un oreiller ferme qui surélevait chacun de mes bras pour que mes bébés soient alignés avec moi. Et c’est comme ça qu’on a dormi.

 

On a pris l’argent qu’on aurait dépensé dans des berceaux et on l’a investi dans un matelas king size rembourré de laine et de caoutchouc naturel. Notre vieux matelas double est allé dans la chambre des bébés, sur le sol (un « lit Montessori »). Pendant les quatre premiers mois, les bébés ont dormi sur moi, sur le trône d’oreillers. Mon partenaire s’est occupé de tous les changements de couches pendant la nuit parce que je tenais toujours un bébé endormi près de moi. Je pouvais les mettre au sein et me rendormir sans avoir à rester assise pendant des heures pour allaiter. J’ai dormi allongée sur mon dos avec un bras autour de chaque bébé sans bouger pendant tout l’été et, sueur à part, j’ai assez bien dormi.

J’étais par contre totalement dépendante et il fallait qu’on m’aide pour obtenir la moindre chose parce que je ne pouvais pas bouger. Et ce genre de soutien est probablement l’aspect le plus important dans l’allaitement de jumeaux. Sans la famille et les amis qui comprennent que la seule job de la nouvelle maman est de nourrir les bébés, ce serait impossible. Si vous êtes habituée à être une personne active et indépendante, c’est certainement un défi que de soudainement être dans son lit et rester allongée sur son dos pendant plusieurs heures du jour et de la nuit, pendant plusieurs mois, alors que deux petit vampires de lait sont sur vous. C’est dur de lutter contre le sentiment d’être inutile et paresseuse quand on passe autant de temps au lit. Là encore, j’ai trouvé que le soutien de ma famille était essentiel. Avoir des gens qui vont non seulement faire à manger, le ménage et la lessive, mais qui vous disent aussi que vous faites un travail merveilleux et important et que vous n’êtes pas inutile et encore moins paresseuse est vraiment important.

 

L’autre chose à propos de la période d’allaitement intense allongée sur son dos est qu’à un moment donné, elle finit. À quatre mois, mes bébés ont commencé à rouler du trône d’oreillers et à demander à dormir sur le lit à côté de moi à la place. À cinq mois, je savais qu’en général à 18h, ils allaitaient et s’endormaient ; je pouvais quitter la chambre et ai soudainement retrouvé mes soirées – debout, toute habillée et un peu déroutée (j’ai passé la plupart de mon dernier été torse nu à la maison parce que mettre un haut ne valait juste pas la peine).

 


Maintenant à 7 mois, mes bébés n’ont jamais eu de biberon. Ils ont grandi et ont été nourris 100% au sein. Pour moi, une des choses un peu tristes dans le fait d’avoir des jumeaux est que, parce que les bébés ont le même âge et qu’ils sont allaités en même temps, ça va probablement raccourcir le nombre total d’années que j’aurais passées à allaiter dans ma vie. À cause de ça, je ne veux pas en manquer une seule minute. J’adore allaiter mes bébés. C’est comme la meilleure chose que j’ai faite dans ma vie. Je peux comprendre pourquoi d’autres mamans choisissent d’avoir de l’aide pour nourrir deux bébés. Mais je voulais tout faire moi-même.

J’ai l’impression que je devrais finir ce blog avec un avertissement. Pour ce qui est de l’allaitement, ça a été facile pour moi. Je veux le préciser parce que j’ai vu combien difficile l’allaitement peut être pour beaucoup de femmes et ça ne vient pas naturellement pour la plupart d’entre elles. C’est du travail que de bien établir l’allaitement. En partageant mon histoire, je ne veux pas laisser entendre que je suis représentative de la norme.

À suivre…

__

Traduit par Léa de Bummis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :