Boutique Bummis

L'art d'être parents…naturellement !

Être enceinte dans les transports en commun : un défi !

le août 29, 2011


Je parlais avec une amie qui est enceinte de 3 mois et qui se demandait à partir de quel moment elle pouvait demander aux gens de lui donner leur siège dans les transports en commun. À 3 mois, ce n’est pas forcément évident de montrer qu’on est enceinte. Mon amie est plutôt grande et on pourrait penser qu’elle a juste pris un peu de poids au niveau du ventre. Sauf qu’elle a déjà des bouffées de chaleur et dans la chaleur écrasante (et un peu exagérée !) du métro de Montréal, elle se sent comme un cookie dans un four. Et, souvent, elle a vraiment besoin de s’asseoir. Mais à l’heure de pointe, est-ce que les gens laissent VRAIMENT leur place ?

Alors elle et moi, on a rameuté nos copines qui sont/ont été enceintes pour leur demander leurs stratégies. L’une d’entre elle nous a dit : « Moi, je me suis fait un badge qui disait Bébé à bord avec une petite flèche vers mon ventre, les gens trouvaient ça drôle et ça permettait de commencer une petite conversation sympathique où je pouvais leur demander gentiment de m’asseoir, quand ils ne levaient pas d’eux-mêmes ». Si vous vous sentez l’âme à rire un peu, le badge permet au moins de rompre l’ambiguïté ; c’est vraiment gênant pour les gens de se lever pour donner leur place à une femme qu’ils croient être enceinte…si elle ne l’est pas !

Une autre de nos amies nous a dit qu’elle n’avait jamais de problèmes à Montréal parce que les gens étaient plutôt compréhensifs (comme nous le dit cette blogueuse Montréalaise), mais qu’elle avait été choquée lorsqu’elle avait voyagé aux États-Unis de voir que personne ne se levait, surtout dans les grandes villes. Elle était alors enceinte de 6 mois, et ça se voyait. Comme elle était fâchée et que ce n’est pas le genre de fille trop gênée, elle disait juste aux gens : « Je suis enceinte et mes os pubiens me font mal, je peux m’asseoir ? ». Qui peut rester indifférent quand on parle de notre pubis ?! Pour mon amie, ça marchait à tout les coups : les gens se levaient immédiatement, en général, embarrassés.

Bon, mais tout le monde n’est pas « rentre dedans » et on n’a pas non plus toujours envie d’être hop-la-vie avec les gens qui sont complètement indifférents au fait qu’un bébé est en train de grandir dans son ventre, avec tous les symptômes qui viennent avec.

Mais à un moment donné, on est enceinte et que ça se voit. Alors si on passe sa main sur son ventre avec une mine qui reflète notre état (c’est-à-dire, lourde, tendue, nauséeuse ou juste vraiment fatiguée), et que les gens du métro ou du bus sont trop absorbés 1) à contempler leur chaussure, 2) à avoir l’air de faire une recherche doctorale sur l’itinéraire de la STM ou encore 3) à être étrangement frappé d’une somnolence foudroyante, alors, il faut prendre son courage à deux mains et demander à quelqu’un de céder sa place.

Selon un sondage (très scientifique) passé entre mes trois amies futures mamans, vos chances sont augmentées de 80% si vous demandez à un individu mâle entre 20 et 30 ans : trop fier pour dire qu’il n’est pas capable de rester debout, et trop jeune pour oser dire qu’il s’y connaît en grossesse et en affaires féminines. Donnez-lui votre air du « Non, petit, tu n’a AUCUNE IDÉE de ce que c’est, être enceinte ». Ça marche.

Et une fois que le bébé est là, est-ce que ça devient plus facile ? À Montréal il y a seulement 7 stations de métro qui ont un ascenseur : Montmorency, De la Concorde, Cartier, Henri-Bourassa, Berri Uqam, Lionel Groulx et Côte Vertu. À part avoir un porte-bébé, est-ce que vous avez d’autres trucs pour survivre aux transports en communs quand on est une maman ?

Publicités

4 responses to “Être enceinte dans les transports en commun : un défi !

  1. Je suis rendue à 15 semaines et je n’ai pas encore eu besoin de demander à m’asseoir. Je suis chanceuse, je prends le métro tôt alors il y a toujours de la place. Je n’ai pas encore mal aux jambes et pas trop de bouffées de chaleur.

    Je ne sais pas ce que je vais faire quand le bébé va être là, Probablement le porte-bébé et une poussette umbrella !

    • C’est vrai que le métro tôt (et presque vide), c’est le bonheur pour tout le monde, qu’on soit enceinte ou pas 🙂 Donnez-nous des nouvelles quand votre bébé sera là, et vos impressions sur les transports à ce moment là ! Nous sommes curieux de connaître les expériences de chaque maman.
      Merci Terry !

  2. Claudia dit :

    oh, je suis la blogeuse Montréalaise…chouette 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :