Boutique Bummis

L'art d'être parents…naturellement !

Semaine de l’allaitement jour 3 : allaitement et nutrition

le août 3, 2011

Si vous avez bu des tisanes pendant la grossesse pour réduire des symptômes désagréables, vous savez que ce qui passe dans votre estomac a des effets sur le reste de votre corps. Que manger pendant l’allaitement ?

 

 

Dans son assiette

Malgré ce que l’on pense, il n’y a pas vraiment de liste noire d’aliments à ne pas consommer pendant l’allaitement, sauf bien sûr certaines substances comme la caféine, l’alcool et le tabac qui sont déjà déconseillés pendant la grossesse. Le goût de votre lait peut changer selon ce que vous mangez, et donc il faut vraiment voir si votre bébé a tendance à moins vouloir téter lorsque vous avez mangé quelque chose en particulier : des plats épicés, avec de l’ail ou des oignons, ou d’autres aliments qui ont un goût « fort ». La technique essai/erreur est la meilleur pour déterminer ce qui est à votre goût et à ce lui de votre bébé !

Comme allaiter produit en moyenne 800mL de lait par jour, ce qui consomme environ 500 calories, il faut juste se rappeler de manger suffisamment. Il vaut mieux ne pas se priver ; de toutes façons, allaiter va vous aider à perdre le poids gagné pendant la grossesse.

Les aliments vedettes se l’allaitement sont ceux qui contiennent du calcium, du fer et des fibres : des céréales entières, des fruits, des pois, des fèves et des noix. Le quinoa est fantastique pour l’allaitement. Tous les végétariens vous le diront, c’est une source de fer complète, en plus de contenir du magnésium, du phosphore, des fibres, de la vitamine B1, B2 et B6 !

Ma recette préférée de quinoa : faire bouillir les grains dans de l’eau avec un bouillon de poulet ou de légumes, et quand il est cuit, ajouter un peu de jus de citron et un peu de sauce soja. C’est vraiment délicieux ! Voici une autre recette qui devrait vous plaire…

 

Salade de quinoa, miam miam

 

Il ne faut pas se stresser pour avoir un régime alimentaire parfait, tout peut se manger avec modération. Mais pour vous donner des forces pendant l’allaitement, il vaut mieux privilégier les bons gras, surtout les gras insaturés qui aident au développement neurologique du bébé (avocats, huile d’olive ou de tournesol par exemple) que les mauvais gras (comme les fritures, les beignets, les gâteaux industriels, etc.).

Ah, et ne pas oublier : boire beaucoup de liquides ! Eau et tisanes sont parfaites, mais le café et le thé contiennent de la théanine et de la caféine qui sont néfastes pour le bébé.

 

 

Pour la montée de lait

Beaucoup de mamans ont peur de ne pas produire assez de lait, parce que leur bébé va demander à téter très rapidement après avoir mangé. C’est en fait tout à fait normal. Donner le sein de 10 à 12 fois en 24 heures est une bonne moyenne. Par contre, si vous voyez que votre lait ne monte vraiment pas, vous pouvez manger ou boire certains aliments galactogènes qui vont vous aider :

– le fenugrec et le charbon béni (en capsules)

– le fenouil, le galéga officinal et l’anis vert (en tisanes)

– les framboises

– les amandes

le malt fait en général des miracles. Il existe de la bière sans alcool que vous pouvez consommer pendant l’allaitement pour aider la montée de lait, mais le malt en céréales marche très bien aussi.

Il y a certaines herbes qui peuvent empêcher la montée de lait si on en consomme trop : la menthe, la sauge et le persil. Mais quelques feuilles ici et là pour assaisonner ne font pas de mal.

Ça donne faim tout ça… à demain !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :